Fashion Revolution Day : pour une industrie de la mode plus morale et transparente

"Who MAde My Clothes", par Live Fairified

« Who Made My Clothes », par Live Fairified

Depuis le drame du Rana Plaza le 24 avril 2013, de nombreux pays de par le monde organisent un « Fashion Revolution Day » à chaque date anniversaire, une mouvement initié par la créatrice militante Carry Somers et dédié à la prise de conscience des enjeux d’une mode plus éthique et responsable. Pour ne pas oublier que plus d’un millier de personnes ont trouvé la mort et deux fois plus ont été blessées, dans l’effondrement de cet immeuble insalubre à Dacca, au Bengladesh, qui abritait des ateliers de couture et de confection fournissant des marques de vêtements internationales.

Cette année, la version française du Fashion Revolution Day s’étalera sur une semaine, du 18 au 24 avril, avec de nombreux évènements en France, notamment à Paris, Nantes et Nancy. Conférence sur la consommation éthique, marché de créateurs éco-responsables, parcours « eco-shopping Tour » à travers Paris, projection-débat, tables-rondes, défilés, ateliers do-it-yourself dans un esprit de upcycling,… Plusieurs animations orchestrées par des professionnels de la mode, par de jeunes créateurs soucieux de leur démarche ou par des acteurs d’une société plus équitable rythmeront cette manifestation. En point d’orgue, une soirée « Fashion Revolution Party » clôturera la semaine samedi 24 à Paris.

Et tout au long de l’événement, les Fashion Revolution Days du monde entier seront mis à profit pour interpeller les grandes marques sur leur impact social et environnemental et sur le besoin de transparence des consommateurs. A l’image de la campagne de sensibilisation « JE VEUX SAVOIR » qui s’était déroulée en France l’an passé, n’hésitez pas à vous adresser aux enseignes sur les réseaux sociaux à l’aide du hashtag #WhoMadeMyClothes, pour réclamer une plus grande traçabilité et montrer que vous vous sentez concernés par la provenance de vos vêtements…
Retrouvez l’agenda complet ici.

Ce type d’événement peut donner lieu à une véritable prise de conscience de la part des distributeurs mais aussi des consommateurs. Car la mode éthique, nous pouvons la pratiquer toute l’année : en choisissant des marques qui revendiquent une moindre empreinte sociale, qui prônent l’utilisation de matériaux non-toxiques et non-polluants; en donnant ou recyclant les vêtements que nous ne portons plus; en achetant moins souvent et des produits plus équitables en favorisant notamment les labels eco-certifiés.  Des pistes intéressantes à explorer sont évoquées dans cet article de L’Express, toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *